Nos projets


Déclaration de politique générale du Collège communal de Paliseul pour la législature 2012-2018.

Arrêté en séance du Conseil communal du 26 août 2013
 
Remarque préliminaire :
Tous les points du programme développés ci-dessous sont évidemment liés aux possibilités financières futures de la commune et aux moyens nouveaux qui lui seraient attribués par les autres niveaux de pouvoir.
 
ÉTHIQUE ET DÉMOCRATIE
Pour le citoyen, les élus doivent être un exemple :
·         Travail :
Les élus doivent honorer le contrat qu’ils ont signé avec l’électeur lors de leur élection et les élus du collège doivent honorer les salaires qui sont les leurs.
·         Rigueur :
Elle doit se concrétiser :
-          dans le travail ;
-          dans le choix des projets : faire des projets qui répondent aux besoins de la population et chercher les moyens financiers (subsides, …) pour les réaliser.
·         Écoute et Disponibilité :
Le Collège communal doit pouvoir être accessible à tout citoyen, par l’organisation et la mise en place de permanences régulières, mais aussi au travers de la disponibilité de tous les conseillers élus, qui doivent constituer un relais entre la population et le pouvoir communal.  
·         Pro-activité :
« Frapper, on vous ouvrira ».  Pour faire avancer les projets, il faut se « bouger » car attendre béatement que les autres fassent le travail n’est certainement pas un gage de réussite.  L’élu doit être un « ACTEUR », et non un « spectateur ».  Il faut dès lors susciter les rencontres, les réunions :
-          avec les différents pouvoirs et instances supérieures pourvoyeurs de subsides ;
-          avec les communes environnantes pour établir des projets communs.
·         Prospective :
Elle est utile et nécessaire, notamment en veillant à établir un cadastre :
-          des différents besoins dans les différents domaines (sport, éducation, santé, …) ;
-          des initiatives publiques et privées existantes pour éviter les doublons et favoriser les partenariats.
Les élus doivent aussi étudier les projets d’une façon globale en « phasant » leur réalisation.
·         Éthique et Équité :
Les élus doivent être respectables et les citoyens respectés, sans distinction.  Il y aura donc lieu :
-          d’objectiver les recrutements par le recours à des jurys externes ;
-          d’objectiver les critères pour l’octroi de soutien dans le cadre des aides communales dans les différents secteurs (sportif, social, …) afin de permettre une répartition équitable de celles-ci.
 
PETITE ENFANCE
Pour la petite enfance (0 à 3 ans), notre commune dispose d’une crèche et d’une halte-garderie mais, malgré les efforts entrepris, le nombre de places d’accueil pour les jeunes enfants de 0 à 3 ans reste globalement insuffisant.  De plus, il existe une réelle disparité entre les différents milieux de garde (différences quant au nombre de présences obligatoires, quant à l’apport de nourriture, …).
Il s’indiquera :
-          d’organiser une coordination locale de l’ensemble des services à la petite enfance (services de Consultations ONE, services d’accueil, accueillantes, ...) en vue d’établir une coordination commune et une meilleure gestion de l’offre ;
-          d’organiser et encadrer un service de baby-sitting dans la commune ;
-          de mettre à disposition un local communal permanent pour un espace de rencontre pour les mamans.  Ce dernier pourrait également servir de lieux de consultations pour l’ONE.
 
ÉDUCATION – ENSEIGNEMENT
L’intérêt de l’enfant est central et l’école est un enjeu de société majeur.  Chaque élève doit  pouvoir y acquérir les savoirs et les compétences nécessaires à son (intégration) épanouissement. La commune n’a que peu d’emprise sur la pédagogie et sur les matières enseignées mais joue un rôle essentiel sur l’accueil des élèves.  C’est pourquoi nous voulons :
-          des infrastructures qui garantissent un cadre de vie agréable et de qualité, tournées vers l’avenir ;
-          des équipements en phase avec l’évolution technologique et informatique.
Si la commune n’a que peu d’emprise sur le « scolaire » proprement dit, elle peut organiser au mieux l’extrascolaire de manière telle à :
-          veiller au maintien de « Échec à l’échec » pour les adolescents ;
-          soutenir et promouvoir les initiatives d’échanges entre élèves des communautés linguistiques ;
-          être à l’écoute et soutenir (aides logistiques, administratives, financières) le bénévolat, notamment les mouvements de jeunesse (clubs des jeunes, patro, mouvements sportifs, ...) qui eux aussi jouent un rôle important dans l’éducation de nos jeunes.
La communauté française, les enseignants et la commune sont les acteurs principaux de l’enseignement, mais n’oublions pas que les parents jouent un rôle primordial dans l’éducation de leurs enfants.  C’est pourquoi nous voulons :
-          organiser, lors de chaque rentrée scolaire et dans toutes les écoles communales, une rencontre entre les parents et les enseignants afin de présenter le projet éducatif, pédagogique et d’établissement.
Il est également du devoir de la commune d’être attentif aux adultes peu formés.  C’est pourquoi nous continuerons à :
-         soutenir les acteurs de ce secteur (Lire et écrire, Agence Locale pour l’Emploi, …).
 
SPORT 
Parce que le sport est un vecteur d’intégration sociale, de santé et de développement humain, la commune se doit de réfléchir à une véritable politique sportive qui doit intégrer ce caractère polyvalent du sport pour faire en sorte que chacun, selon ses possibilités, envies et âge, puisse y trouver sa place et y rencontrer ses besoins.  Nous proposons de :
-         rassembler tous les clubs sportifs installés sur la commune afin d’évaluer leurs besoins  et étudier les éventuelles synergies (achat de matériel, ...) à instaurer pour permettre  une plus grande efficacité, pour un moindre coût ;
-         soutenir les bénévoles et volontaires qui œuvrent dans notre commune par des aides  administratives (recherche de subsides, constitutions de dossiers, …) et logistiques ;
-         organiser des manifestations sportives avec la participation de sportifs de haut niveau ;  entretenir la piste santé de Paliseul, en faire la promotion et organiser des parcours  avec l’aide d’instructeurs pour différents niveaux ;
-         continuer et élargir l’offre de l’action « Je cours pour ma forme » ;
-         renforcer l'organisation d’activités physiques dans le cadre des garderies extrascolaires, et l’organisation de stages sportifs encadrés pendant les vacances scolaires; réintroduire la compétition interscolaire (championnats inter écoles, cross inter écoles, olympiades du sport, …) en partenariat  avec les communes environnantes ; la compétition crée l’enthousiasme, renforce la volonté et donne l’envie de se dépasser, qualités qui seront bien utiles pour ces adultes en devenir ; de plus, ces compétitions pourraient permettre la détection des talents sportifs à fort potentiel et leur permettre  ainsi de s’épanouir au plus haut niveau devenant par là même des exemples et des  moteurs pour tous les jeunes ;
-         tisser des relations avec l'ADEPS, Infrasport et les communes environnantes.
Mais tout travail, toute activité ne peut être performante si elle est dépourvue d’infrastructures dignes de ce nom.  La commune vient de signer un bail emphytéotique avec le PO de l’Institut Saint-Joseph de Carlsbourg pour l’utilisation des halls, mais cela ne doit être qu’un premier pas !  Il faut faire preuve de prospective et en faire un véritable centre sportif (avec la piscine) dont il faut prévoir les plans finaux dès aujourd’hui, mais « phaser » les travaux sur plusieurs années.
 
SANTÉ
L'organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé comme un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité, c’est pourquoi ce dossier est vaste et s’interconnecte avec les autres points du programme développés ci-avant (sport notamment).  Notre commune peut donc jouer un rôle essentiel dans la prévention de la santé.  Nous désirons également :
-          créer une synergie plus importante avec les services provinciaux s’occupant de cette matière afin de coordonner les actions à mener ;
-          relayer les campagnes de prévention et de sensibilisation menées par les autorités fédérales et les entités fédérées ;
-          consulter de façon systématique les associations de défense des personnes à mobilité réduite à l’occasion de tout projet d’aménagement de l’espace public ;
-          développer une politique préventive et répressive face aux nuisances possibles (bruit, ondes électromagnétiques, …) ;
-          promouvoir la semaine de la santé.
 
PERSONNES ÂGÉES
En cette matière, la commune est riche en projets : Conseil Consultatif des aînés, plan de cohésion sociale (intergénérationnel), comités 3x20 dans toutes les sections, maison d’accueil pour personnes âgées à Fays-les-Veneurs, …  Nous nous engageons donc à :
-          soutenir et pérenniser toutes ces actions.
Cependant, nous constatons que le souhait de nos aînés est de rester chez eux dans leur commune le plus longtemps possible.  C’est pourquoi nous voulons :
-          soutenir une politique de transports en commun tenant compte des besoins spécifiques des aînés ;
-          soutenir les volontaires qui vont à la rencontre des personnes isolées ;
-          étudier la possibilité d’instaurer une résidence-service sur notre territoire en suscitant  un partenariat public-privé.
 
LOGEMENT
La commune est un acteur clé du logement.  De ce fait,  elle doit jouer un rôle d’impulsion dans l’augmentation de l’offre de logements et particulièrement de logements pour les jeunes. C’est pourquoi nous voulons :
-          réaliser le plus rapidement possible le  lotissement à la gare ;
-          affecter plusieurs ZACC (zone d’aménagement communal concerté) en zone d’habitats ;
-          mettre en vente des terrains communaux  en zone d’habitat assortis de conditions afin d’éviter la spéculation immobilière ;
-          créer des logements tremplins ; le principe se traduit par la restitution d’une partie des loyers versés sous forme de ristourne, si le locataire acquiert ou fait construire, dans la commune, un bien immobilier destiné à devenir son domicile principal.
 

ÉCONOMIE - AGRICULTURE - FORÊTS – TOURISME
Dans ces domaines qui s’entrecroisent, notre commune possède de réels atouts. La définition du prochain schéma de structure constituera en outre un élément incontournable qui nous permettra de mener à bien les projets que nous souhaitons concrétiser.
  •             Le peu d’espaces dédiés aux entreprises a fortement pénalisé notre commune au cours des vingt dernières années.
Un projet intercommunal (avec Bouillon) de zone d’activité économique se dessine au carrefour de Menuchenet.  Nous entendons le défendre en vue de le concrétiser et d’attirer de nouvelles entreprises.
La crise économique à laquelle nous sommes confrontés depuis 2008 impose qu’un soutien actif aux commerçants et entrepreneurs existants soit porté à :
-          favoriser la rencontre entre eux pour apprendre à se connaître ;
-          organiser avec eux une réelle concertation afin de connaître leurs attentes ;
-          mettre tout en œuvre pour faciliter leurs démarches administratives : guichet d’appui et d’accompagnement (urbanisme, cadastre des aides diverses existantes, …) ;
-          assurer leur promotion.
  •             La forêt, pour une commune rurale comme la nôtre, est source de revenus importants. C’est pourquoi, pour garantir aux générations futures des revenus communaux intéressants,  nous devons maintenir et enrichir notre patrimoine forestier :
-          en assurant une replantation des parcelles égale à leur exploitation (environ 25 hectares par an) ;
-          en assurant un entretien régulier  (éclaircies, élagages, …) ;
-          en achetant, dans des limites raisonnables de prix, des parcelles privées contiguës aux parcelles communales.
D’autre part, par son rôle de « poumon vert », la forêt attire les touristes en recherche de nature préservée et comble les citoyens de notre belle commune amoureux de longues balades au grand air.  Elle contribue aussi à la promotion de Paliseul (journées forestières de la Foire de Libramont).  C’est pourquoi nous voulons :
-          garantir un entretien régulier des sentiers forestiers et être vigilants à leurs dégradations notamment lors de l’exploitation des coupes de bois ;
-          continuer à collaborer avec les organisateurs de la foire forestière de Libramont pour que les démonstrations forestières sur le sol de Paliseul se perpétuent le plus longtemps possible, tout en veillant à ne pas déséquilibrer les massifs.
Enfin, la forêt est le lieu de vie de nombre de gibiers dont la gestion optimisée préservera la qualité des bois de nos forêts.  La chasse a un rôle essentiel à jouer dans cette régulation.  De plus elle est une part non négligeable de revenus pour le budget communal.  Nous serons attentifs :
-          à louer les chasses dans un souci de revenus maximisés pour notre commune, mais en favorisant les sociétés de chasse qui garantissent le respect de tous les intérêts souvent forts divergents (agriculteurs, forestiers, touristes, citoyens, ...). 
  •             Pour ce qui concerne l’agriculture, même si les décisions importantes se prennent aux niveaux supérieurs, la commune se doit d’aider ce secteur en grande difficulté, principalement en favorisant l’installation des jeunes.  Pour cela nous voulons :
-          une gestion équitable des terres communales ;
-          faire la promotion des produits locaux ;
-          installer un guichet procurant une aide administrative efficace aux agriculteurs (notamment lors de calamités naturelles) ;
-          tenir compte davantage des contraintes agricoles dans les aménagements de voirie et les aménagements de village.
  •             Le tourisme, secteur à haute valeur ajoutée de l’économie locale, est un vecteur de développement pour notre commune.  Nos atouts sont nombreux : pays de Verlaine avec sa nature et son calme, sa qualité de l’accueil et sa gastronomie, etc.  Ces atouts doivent être promus au-delà des frontières, en concertation avec les acteurs locaux, le syndicat d’initiative, la maison du tourisme.
Pour soutenir ce tourisme rural nous voulons :
-          créer un lieu dédié au poète Paul Verlaine et établir des liens avec le musée Paul Verlaine de Juniville (Ardennes Françaises) ;
-          améliorer la signalétique touristique au sein de la commune ;
-          implémenter ces données sur le site Internet de la commune ;
-          promouvoir le tourisme vert, en renforçant le réseau d’itinéraires de promenades, de randonnées et de découvertes du patrimoine naturel, déjà très étoffé et qui fait notre fierté, en collaboration avec le syndicat d’initiative ;
-          créer une aire de stationnement pour les camping-cars en transit ;
-          participer activement aux initiatives régionales de promotion du tourisme par l’intermédiaire du syndicat d’initiative ;
-          mettre sur pied une journée dédiée à la gastronomie.
 
CADRE DE VIE – SÉCURITÉ
  •             La dégradation et le manque d’entretien de nos infrastructures nécessitent une reprise en main.  Entretenir son patrimoine est nécessaire et profitable sur le long terme.  Notre priorité sera de :
-          réglementer les puissances sonores lors des manifestations ;
-          mettre en place un programme de gestion des plaintes pour assurer un suivi systématique et rapide des demandes des habitants ;
-          installer ou réinstaller des poubelles (avec tri sélectif) dans les espaces publics en soignant l’aspect esthétique ;
-          s’inscrire pleinement dans le projet de la zone de police.
Pour améliorer le cadre de vie de ses habitants, la commune doit également se préoccuper des questions environnementales ; c’est pourquoi celle-ci doit être un exemple pour les citoyens notamment en matière d’économies d’énergie.  Nous nous engageons à :
-          identifier au sein des bâtiments communaux les investissements nécessaires en matière de performances énergétiques : isolation, chauffage, électricité, …
Mais la commune se doit également de s’intéresser au développement des technologies de production d’énergies renouvelables et s’impliquer dans des projets innovants et rémunérateurs, afin de réduire sa facture énergétique et celle de ses concitoyens.  C’est pourquoi nous nous engageons :
-          en concertation avec la commission locale de développement rural (CLDR) à  réexaminer le projet « Bois-énergie ».
  •             La sécurité nécessitera :
-          de poursuivre et développer des politiques de prévention et de proximité afin de garantir la cohésion sociale et d’encourager le dialogue interculturel ;
-          de privilégier les actions qui s’inscrivent dans une perspective de police de proximité au service des citoyens ;
-          renforcer les moyens de lutte contre les incivilités, souvent à l’origine du sentiment d’insécurité et d’impunité, en développant le volet des amendes administratives pour lutter efficacement contre ces phénomènes ;
-          de poursuivre la modernisation du matériel et des infrastructures de notre centre d’incendie et de notre école des cadets.
 
CULTURE
La culture permet à l’homme de se connaître, de se réaliser, de créer, de s’émerveiller, de
communiquer, d’ouvrir son esprit et de critiquer.  Elle est un facteur essentiel
d’épanouissement et de socialisation.  Notre patrimoine, notre passé font qu’il est possible de créer une identité paliseuloise forte.  Nous proposons de :
-          réintroduire, dans le contexte scolaire et extrascolaire, des activités consacrées aux pratiques culturelles car l’intérêt pour la culture dépend davantage de facteurs éducatifs que d’éléments pécuniaires ou sociaux ;
-          créer une manifestation « Parcours d’Artistes » permettant de découvrir les lieux de création et d’avoir un contact direct avec les artistes locaux ;
-          renforcer le soutien financier et structurel aux comités (Paul Verlaine, Harmonie, troupes de théâtre, comité de jumelage, ...) qui seraient invités à établir des synergies  entre tous les groupements à vocation culturelle présents dans la commune ;
-          garder éveillé le devoir de mémoire en multipliant les activités intergénérationnelles entre enfants et seniors ;
-          établir un partenariat avec l’Institut St-Joseph de Carlsbourg pour l’utilisation de la salle de spectacle, la rafraîchir et ainsi la redynamiser car il n’y a pas de bon travail sans bonnes infrastructures ; nous concentrerions ainsi dans un même endroit un espace dédié à la culture et un espace dédié au sport à proximité d’un centre scolaire permettant ainsi de faire des économies d’échelles notamment en matière énergétique (chaudière à bois commune, …) ;
-          acquérir un bus communal pour le mettre à disposition de nos aînés, de nos jeunes et de nos écoles.
 
MOBILITÉ
De nombreuses études ont été menées et financées.  Passons au stade de la concrétisation, notamment du Plan Intercommunal de Mobilité. Nous proposons de :
-          créer des cheminements sécurisés et balisés (à pied et à vélo) vers les écoles, les clubs sportifs, les locaux de mouvements de jeunesse, … ; 
-          systématiser la concertation entre la commune et les sociétés de transport en commun pour offrir un meilleur service ;
-          réactualiser la réalisation du projet Ravel en reclassant ce projet comme  prioritaire à la CLDR.
 
VIE SOCIALE
Afin de pouvoir aider les plus défavorisés de notre commune à bénéficier d’une meilleure qualité de vie, et à les accompagner dans leurs différents projets de réinsertion sociale, nous
souhaitons :
-          étudier la création d’une buanderie sociale ;
-          développer le Handicontact ;
-          dynamiser la plan de cohésion sociale 2014-2019 ;
-          renforcer les synergies avec le CPAS et la Croix-Rouge.
Considérant qu’il appartient au Conseil communal d’approuver le programme de politique générale de la présente législature tel que défini par le Collège communal et qui comporte au moins les principaux projets politiques ;
VOTE, par 9 voix pour (majorité) et 8 voix contre (minorité) le programme de politique
générale tel que proposé par le Collège communal
Le programme de politique générale 2012-2018 sera publié conformément aux dispositions de l’article L1133-1 et L1133-2 du CDLD.